Constituez la mémoire technique de votre réseau Télécom

Knitiv > Articles  > Constituez la mémoire technique de votre réseau Télécom

Constituez la mémoire technique de votre réseau Télécom

Comment constituer la mémoire technique de votre réseau Télécom pour les 30 prochaines années ? Des éléments de réponse dans cet article !

L’importance des documents et des livrables

Les documents et les livrables sont des actifs stratégiques des réseaux FTTH : il n’y a pas une opération qui se fait sur un réseau sans qu’un document ne soit produit ! Il est donc très important de gérer de manière fluide tous ces documents, qui sont partagés massivement entre tous les intervenants pendant les différentes phases du projet.

Enjeux et acteurs

La bonne gestion des livrables d’un RIP (Réseaux d’Initiative Publique) est donc déterminante :

  • Pour le bon déroulement des phases de déploiement. Elle concerne alors l’ensemble des acteurs du projet : concepteurs, constructeurs, délégataire et collectivité.
  • Pour exploiter efficacement l’historique sur les 30 prochaines années. Ces enjeux adressent alors plus spécifiquement la collectivité et le délégataire.

Pendant toute la vie du réseau, ces actifs vont être la référence d’une part pour l’exploitation, mais également pour tous les projets futurs. En effet, régulièrement des nouvelles technologies et de nouveaux besoins arrivent, qui nécessitent de faire évoluer le réseau, ou de l’étendre… Non seulement l’aventure ne s’arrête pas à la fin du déploiement, mais c’est précisément là que commence la vie du réseau, pas toujours simple à gérer… il faut donc s’y préparer !

Le paradoxe Enjeux/Outils

S’il y a donc de gros enjeux sur les documents d’un projet de RIP FTTH, il est paradoxal de constater que la gestion documentaire de ces projets est souvent confiée à des solutions comme SharePoint ou de simples serveurs de fichiers, qui in fine se révèlent ne pas être à la hauteur.

Bien que conçus pour pouvoir partager les documents, ces outils traditionnels ne sont pas adaptés aux projets de déploiement de réseaux FTTH. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces outils ne savent pas faire du partage de masse entre des acteurs de métiers différents. Qui dit métiers différents dit également logiques de classement différentes, … comment les concilier dans une arborescence unique ?

Plus le projet prend de l’ampleur, plus les arborescences deviennent profondes, et plus les utilisateurs se perdent. In fine, les outils traditionnels de gestion documentaire deviennent de véritables usines à gaz !

« Les études montrent qu’on bout du 3ème ou 4ème niveaux maximum les gens ne savent plus où il faut chercher et se perdent ! » explique Hervé Vallet, CEO Knitiv

Répondre aux défis des 30 prochaines années

Stocker l’information n’est pas une fin en soit, pour exploiter efficacement le réseau on aura surtout besoin de pouvoir la retrouver rapidement.

Les outils de gestion des documents comme SharePoint peuvent rassurer dans la mesure où les utilisateurs ont l’impression d’avoir mis en mémoire… mais étant donné qu’on ne peut pas facilement retrouver l’information, finalement ces outils de GED standard ne répondent qu’à 50% du besoin !

«Si vous constatez déjà pendant la phase de déploiement, alors que tous les acteurs sont à 100% dans le projet, qu’il est difficile de retrouver la bonne information au bon moment, imaginez ce qu’il en sera dans 5 ans, lorsque la majorité des intervenants seront partis sous d’autres horizons !» souligne Hervé Vallet CEO de Knitiv

3 capacités essentielles d’une GED RIP

Quelles sont les caractéristiques essentielles d’une bonne GED pour les réseaux Télécom ? Nous en avons identifié 3 principales :

  1. La capacité à partager et à fluidifier les échanges « le partage naturel » : chacun range selon sa logique et chacun retrouve l’information selon la sienne.
    « Plusieurs années après avoir été rangée, une personne qui n’a pas participé au projet doit être capable de retrouver ‘information ! »
  2. La quasi-totalité des jalons du processus sont caractérisés par la production d’un livrable : pouvoir mesurer l’absence ou la présence de livrables sur chaque élément de réseaux permet de piloter l’activité sans effort !
  3. Constituer une véritable mémoire technique du projet

5 avantages de la GED Knitiv pour les patrimoines complexes

Knitiv RIP a été conçue avec pour objectif de répondre aux 3 caractéristiques essentielles évoquées plus haut. Elle offre en outre de multiples avantages :

  1. La rapidité de mise en œuvre avec déploiement opérationnel  en 4 à 6 semaines maximum au global.
    On est très loin des temps de déploiement des GED traditionnelles comme Sharepoint qui requièrent de mettre beaucoup de monde autour de la table pour définir les spécifications qui figeront une arborescence.
  2. Le partage naturel : gestion mutli-logique de l’information pour que chacun s’y retrouve
  3. L’agilité : introduction simple et rapide de nouveaux critères de classement et de gestion
    Quand on déploie un projet et encore plus un réseau, il est rare que l’on soit en mesure d’imaginer quelles seront les évolutions dans les 5 prochaines années et encore moins les 30 prochaines : la solution Knitiv est capable nativement d’évoluer avec le projet dans le temps.
  4. Le pilotage de projet par les flux documentaires
  5. La constitution tout au long de la vie du réseau d’une mémoire technique évolutive et pérenne pour les 30 prochaines années

Le concept derrière la technologie Knitiv

Organisation des données et documents en mode "graphe

Contrairement aux solutions de GED Classique, plutôt que d’enfermer les données dans une structure (tables ou arborescences monolithiques), les données sont reliées entre elle dans une toile de connaissance : il y a une quasi infinité de chemin pour retrouver l’information. Chaque acteur peut rentrer dans la toile selon le chemin qui lui parait le plus logique.

Knitiv s’est inspirée de la gestion des individus dans les réseaux sociaux et a appliqué ce concept à la gestion des données et des documents dans les entreprises.

Ce concept offre à Knitiv une grande agilité et puissance pour croiser les données !

L’organisation en mode « Graphe »

Pour faire un parallèle avec la notion de gestion de fichiers que tout le monde connait, l’organisation en mode « graphe » dans Knitiv équivaut à ranger un fichier dans plusieurs dossiers en même temps bien qu’il n’existe réellement qu’une seule fois dans la plateforme ! Les risques de multiplier les doublons et d’utiliser la mauvaise version d’un document sont ainsi considérablement réduits avec Knitiv.

« Sors-moi toutes les commandes d’infrastructure qui concernent le propriétaire d’infra X sur les PM du lot Y pour l'année Z»

L’avantage de l’organisation documentaire en mode « graphe » est aussi de pouvoir paralléliser les critères de classement tout en continuant à les hiérarchiser. Elle permet de sortir très facilement des extractions consolidées de la toile d’information.

Nos clients

Knitiv est présent sur 2 secteurs d’activités principaux, grâce à sa plateforme qui permet d’unifier les données, documents et processus dans un outil unique :

  • Déploiement de Réseaux d’Initiative Publique (RIP)
  • Facility Management (FM)

Dans les 2 cas, la plateforme Knitiv est vouée à gérer, déployer et exploiter un parc technique complexe : des NRO, des PM… pour les RIP et des sites, des bâtiments et des équipements… pour le Facility Management.

Knitiv fourni ses informations à l’ensemble de l’écosystème du projet : aussi bien des maîtres d’ouvrage (propriétaires de réseaux ou de parcs immobiliers), des mainteneurs ou des déployeurs…

Intéressé pour en savoir plus ? Téléchargez le replay en vidéo de notre Webinar Knitiv RIP ou contactez-nous pour une démonstration personnalisée.